Tuto : l’indispensable tote bag

Pour commencer, il faut que je vous donne quelques explications : un tote bag est un sac souple avec deux grandes anses, porté à l’épaule. Son nom provient de l’anglais “to tote” : trimbaler. Sa légèreté en a fait le sac idéal pour la distribution du courrier Outre-Manche au XXe siècle. Démocratisé depuis les années 2010, il sert aujourd’hui à transporter toutes nos petites affaires, et est souvent utilisé comme élément publicitaire par les marques qui y apposent leur logo.

Le tote bag classique

Qui n’a pas aujourd’hui son tote bag ? Ce sac étant très simple de conception, j’ai voulu réaliser le mien avec mes petites mimines. J’ai choisi chez Mondial Tissus deux tissus sergé 100% coton : un uni et un à motifs ronds. Le tissu sergé présente l’avantage d’être assez épais mais pas trop, il est donc parfait pour réaliser un sac à la fois souple et solide.

La première étape est la coupe des tissus. Dans chaque tissus, couper un rectangle de 42 cm de largeur par 47 cm de hauteur. Pour les anses, il faut couper deux bandes de 70 cm de longueur par 6 cm de largeur, que j’ai choisi de prendre dans le tissus uni plus foncé.

La seconde étape : la réalisation du corps du sac. Pour que les finitions soient parfaites, j’ai réalisé des coutures à l’anglaise. Pour se faire :

  1. Placer les deux rectangles envers contre envers (oui oui, vous avez bien lu, le sac doit être positionné tel que vous le verrez une fois terminé) et maintenir avec des épingles

    Préparation et coupe des tissus
  2. Coudre les trois côtés (gauche, bas, droite), à 5 mm du bord. Si le tissus s’éffiloche de trop vous pouvez surfiler, mais pour ma part j’ai sauté cette étape.
  3. Couper les angles (sans couper la couture).

    Couture anglaise 1 : envers contre envers, coins coupés
  4. Retourner le sac en ressortant bien les deux coins. Assurez-vous que la couture est bien aplatie, en passant un coup de fer si nécessaire.
  5. Coudre à nouveau les trois côtés, à 1 cm du bord cette fois-ci. La couture préalablement réalisée, ainsi que les bordures du tissus, doivent se retrouver prises dans la nouvelle couture.

    Couture anglaise 2 : endroit contre endroit

Pour la troisième étape, nous allons nous occuper des anses :

  1. Plier les rectangles en deux endroit contre endroit dans le sens de la longueur et maintenir avec des épingles.

    Préparation des anses
  2. Coudre sur la longueur au point droit, puis surfiler.

    La couture de l’anse sur l’envers
  3. Retourner l’ouvrage (c’est la partie la plus fastidieuse… courage !)

    Retourner l’anse
  4. Surfiler les deux extrémités des anses. 

La quatrième et dernière étape consiste à fixer les anses au sac (une après l’autre c’est plus simple). Le haut de mon sac ne s’effilochant absolument pas, je n’ai pas pris la peine de surfiler (flemmardise, quand tu nous tiens…). N’hésitez pas à le faire, ou à réaliser un petit rentré pour ne pas que le tissus s’effiloche. Attention : les étapes mentionnées en dessous s’effectuent l’ouvrage retourné sur l’envers.

  1. Rabattre le haut du sac de trois centimètres et fixer avec des épingles tout le tour.
  2. Positionner les anses à 8 cm de la couture par dessus le rabat, et rentrer de 1 cm l’anse dans le rabat. Maintenir avec des épingles.
  3. Coudre la première moitié du sac en prenant bien soin de maintenir l’anse sous le rabat.

    L’anse est positionnée sur le rabat de 3 cm, et légèrement rentrée pour une finition parfaite
  4. Toujours sur la face intérieure du sac, renforcer la couture de l’anse en réalisant un rectangle sur l’anse, sur la partie commune avec le corps du sac. Réaliser ensuite les diagonales de ce rectangle. La seconde photo montre le rendu final une fois le sac retourné.
    Couture du renfort de l’anse

    L’anse renforcée
  5. Faire de même avec la seconde anse et l’autre moitié du sac

Retourner le sac, repasser les anses et l’ensemble du sac. Le tote bag est prêt à être utilisé ! Pour des variantes à l’infini, vois pouvez aussi customiser le sac a l’aide de papier spécial transfert et d’une imprimante. J’ai acheté le papier mais pas encore testé…

Y’a plus qu’à se pavaner avec…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *